|    |    |  DE |  FR

  • 1
  • 2
  • 3

EXPOSITION ACTUELLES


Le mythe de l’école de Leipzig
de 1960 à nos jours

du 15 novembre 2018 au 24 mars 2019

Au cours de l’histoire le Rhin fut impétueux, puis canalisé. Le Rhin fut cette eau parfois mythique,parfois séparatrice, mais aussi porte ouverte comme un chemin vers la mer, pont entre des cultures assez proches. Nous connaissons ces villes qu’il traverse : Bâle, Strasbourg, Mannheim,…
Nous savons ce qu’il produit de réciprocité dans la culture. L’histoire de ces régions fut tumultueuse mais les échanges souterrains, la langue, les dialogues constructifs ont engagé pour aujourd’hui une histoire commune. Cette exposition fait le pari de montrer les différences, les ressemblances, les liaisons, les particularités. Les paysages parfois se ressemblent, les gens aussi. La frontière ouverte depuis 1993 permet ces allers et retours des personnes, des cultures qui s’observent, qui s’interrogent et surtout qui partagent.
Dans le champ de la peinture, des arts plastiques il est bon de rappeler ce monument qui s’érige place de la République à Strasbourg. Au centre de la place se dresse le monument aux morts élevé en 1936 par le sculpteur Léon-Ernest Drivier (1878 - 1951). Il représente une mère avec ses deux fils, l’un mort pour la France, l’autre pour l’Allemagne, situation dramatique vécue par les alsaciens pendant les deux guerres mondiales. Le monument symbolise parfaitement cette culture nourricière, parfois déchirée, qui cherche le sens dans une histoire commune, dans ses dimensions humaines.
Plusieurs tentatives, dans le champ des arts plastiques, ont existé pour montrer des artistes des trois régions frontalières. Rappelons Espaces Rhénans ou encore toutes ces énergies de groupes d’artistes et d’artistes engagés convaincus que l’ouverture, les rencontres, les échanges sont propices, fertiles qui irriguent chaque région de nouvelles formes, d’autres fonctionnements.
La diversité des pratiques est telle que l’exposition ne pourra pas montrer toutes les situations,tous les artistes. Elle fait le choix de présenter une diversité d’artistes qui, par leurs oeuvres, par leurs attitudes (leurs engagements) ont fait bouger la fraternité par-delà les frontières. Pour exemple les collaborations entre le groupe du Faisant et le Künstlerkreis Ortenau, l’engagement de Tomi Ungerer qui plaide depuis longtemps pour cette union artistique et esthétique sans oublier Raymond E. Waydelich. Ou bien Germain Roesz, qui a souvent donné sa position esthétique et éthique en considérant davantage ce qui porte une situation historique, un territoire, plutôt que d’affirmer les seules individualités (essentielles bien sûr) mais dont il faut rappeler qu’elles sont portés par des rencontres, des liaisons, des formations souvent occultées. On doit ajouter que cette Rhénanité est traversée par la narration, par les légendes, et que cela reste encore d’actualité (en considérant de nombreuses figurations), mais aussi que les enjeux extérieurs (autour de l’abstraction, du concept) ont apporté et fécondé des horizons nouveaux.
Il ne s’agit pas de comparer les artistes allemands, suisses et français, il s’agit de les disposer dans une époque, de considérer ce qui les lie, ce qui les différencie. Pour ce qui est des époques, il en va souvent d’une dimension qui déborde la région. Il ne s’agit pas juste de considérer les natifs de ces régions, mais bien ceux qui – venus de loin – ont changé les situations. Le choix porte aussi sur des artistes que beaucoup ont oubliés, mais qui pourtant sont un maillon essentiel à la compréhension historique.

Un hommage particulier est dédié à l’oeuvre de l’artiste fribourgeois Bert Jäger, qui aurait eu 100 ans cette année. Il incarne le destin d’un artiste du XXe siècle : après des études à l’Académie des Beaux-arts de Karlsruhe, il a été fait soldat, puis prisonnier de guerre en Russie. De retour en 1949 seulement, il entreprend de nombreux voyages à l’étranger, qu’il documente photographiquement, et travaille comme graphiste commercial. Sa peinture est fortement influencée par l’avant-garde française, par l’Informel et l’Expressionnisme Abstrait et se déplace dans le champ de la tension entre dessin et peinture, image et langage, surfaces et lignes colorées.
L’exposition illumine son oeuvre aux multiples facettes, où sont exposées, outre ses peintures, des photographies de la capitale culturelle Matera (Italie du Sud), qu’il a visitée en 1954.
Germain Roesz / Katrin Hesse
  

version imprimable du depliant

Banner Kunstkosmos de


 

Profils artistiques du Rhin supérieur
Bert Jäger à l'honeur de son 100e anniversaire

du 16 mai au 13 octobre 2019

L'artiste fribourgeois Bert Jäger, qui aurait eu cent ans cette année, sera honoré à l'occasion de son anniversaire par une exposition de ses œuvres des années 1950 à sa mort. En tant que l'une des personnalités artistiques les plus éminentes du Rhin supérieur, le peintre, décédé en 1998, s'intègre parfaitement dans la grande exposition "Kunst Kosmos Oberrhein", qui offre en même temps un aperçu de la créativité artistique extraordinairement riche de la région trinationale.

La biographie de Bert Jäger est liée à bien des égards au développement et à l'implantation des beaux-arts sur le Rhin supérieur après 1945. Il revint à Baden en 1949 après sa captivité en tant que prisonnier de guerre et reprit son travail artistique : Peinture, dessin et photographie. Son travail est fortement influencé par l'avant-garde française, par l'Informel et l'Expressionnisme Abstrait et se déplace dans le domaine de la tension entre dessin et peinture, image et langage, surfaces colorées et lignes.

Dans le cadre de l'exposition "Profils artistiques du Rhin Supérieur : Bert Jäger à l'honeur de son 100e anniversaire", l'événement "DIALOGUE ARTISTIQUE" (en langue allemande) offre au 5 juin 2019 à 19h00 la possibilité de découvrir l'œuvre vaste et cohérente de Bert Jäger et d'avoir un aperçu vivant de son existence et de son œuvre dans un échange avec Dieter Weber, administrateur de la succession et éditeur de livres d'art. La participation est gratuite.

Bert Jaeger, Waldgenossen, 1962, AcrylOel auf Leinwand, 105,5 x 146 cm foto und copyright Dieter Weber

Bert Jäger, Waldgenossen, 1962, acrylique et huile sur toile, 105,5 x 146 cm, foto und copyright Dieter Weber.

ÉVÉNEMENTS À VENIR (langue allemande)

22.09.19, 15 Uhr | Führung durch die aktuelle Ausstellung

Monatsführung durch die aktuelle Ausstellung „Kunst Kosmos Oberrhein“
mit Renate von Heimburg
Führung 4 € zzgl. Eintritt (7 bzw. 5 €)

02.10.19, 15 Uhr | Ein Nachmittag mit Frau von H.

Ein Nachmittag mit Frau von H.
Renate von Heimburg begleitet durch die Ausstellung „Kunst Kosmos Oberrhein“
Veranstaltung in Kooperation mit dem Seniorenbüro Offenburg
Eintritt 5 €, mit MuseumsPassMusées frei

13.10.19, 15 Uhr | Führung durch die aktuelle Ausstellung

Abschlussführung durch die aktuelle Ausstellung „Kunst Kosmos Oberrhein“
mit Christiane Öztat
Führung 4 € zzgl. Eintritt (7 bzw. 5 €)

06.10.19, 15 Uhr | Abschlussführung durch die Ausstellung "Bert Jäger"

mit Dieter Weber, Nachlassverwalter des Künstlers und Kunstbuchverleger,
Führung kostenlos zzgl. Eintritt (7 bzw. 5 €)



Christopher Lehmpfuhl, geb. 1972, Blick auf Staufenberg, 2006,
Öl auf Leinwand,
© VG Bild-Kunst, Bonn 2010

MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN
COLLECTION HURRLE DURBACH

Vier Jahreszeiten
Almstraße 49
77770 Durbach, Germany

Télephone +49 781 93201 - 402
Fax            +49 781 93201 - 479
mail@museum-hurrle.de

Les heures d'ouverture

Mercredi à vendredi 14 – 18 h
Samedi, dimanche et jours fériés
11 – 18 h

Fermé veillée de Noël et Saint Sylvestre.

Fermé du 29 avril au 15 mai 2019
et du 13 au 25 octobre 2019
pour montage et démontage d'expositions.


NEWSLETTER