Sammlung Hurrle Durbach-Museum für Aktuele Kunst


Expositions temporaires 2018


Expositions spéciales


du 17 février au 17 juin 2018

Adieu Tristesse - La nouvelle figuration dans les années 60

Les années 60 étaient turbulentes. Le monde politique n'était pas le seul à subir des bouleversements; dans la scène artistique également, on cherchait une nouvelle voie. Hans Platschek était un précurseur, et son livre "Nouvelles figurations", apparu en 1959, a donné son nom au courant artistique. La classe de HAP Grieshaber de l'Académie des beaux-arts de Karlsruhe était au cœur du mouvement, avec Horst Antes, Heinz Schanz, Hans Baschang, Dieter Krieg, Rainer Küchenmeister, Walter Stöhrer et Else Winnewisser. Le but était de faire le lien entre la figuration et l'abstraction - la nouvelle figuration ne visait pas le retour de la figuration à proprement parler, il s'agissait davantage d'un processus de quête de l'image pour lequel chaque artiste développait sa propre stratégie et qui peut mener à des résultats complètement différents.

L'exposition suit ces différentes approches et montre les divers concepts picturaux et plastiques grâce auxquels les artistes ont trouvé leur propre moyen d'expression et leur propre langage visuel, sans déterminer un vocabulaire purement abstrait ou figuratif.

Fermé du 18 au 29 juin 2018 pour montage et demontage d'expositions.


du 30 juin au 4 novembre 2018

Natures mortes et changements dans l'art

Les natures mortes sont un sujet de l'art occidental depuis l'Antiquité grecque, et depuis le XVII e siècle, elles s'affirment aux côtés de la peinture historique et de la peinture de portraits.
Le principal thème des natures mortes est la nature intacte: des fruits et des espaces intérieurs, des fleurs et des livres ou des vases derrière lesquels se cache souvent un message plus profond, celui du caractère éphémère de la vie, de la beauté, de la vanité et de la joie de vivre. Tout le monde connaît les natures mortes luxuriantes de l'époque baroque néerlandaise, avec leurs vases en verre fragiles et transparents et leurs compositions florales volumineuses. Mais l'art des 70 dernières années s'est également confronté à ce motif, malgré le changement des conditions de vie.

L'exposition met en lumière l'accueil qui est réservé aux natures mortes, soit la confrontation avec le quotidien, quelque part entre la figuration et l'abstraction, le bouquet de fleurs et le bureau désordonné

Fermé du 5 au 16 novembre 2018 pour montage et demontage d'expositions.

 

Série "Profils artistiques du Rhin supérieur"


du 15 mars au 8 juillet 2018

Jürgen Brodwolf

Jürgen Brodwolf est né en 1932 à Dübendorf/Suisse et vit désormais à Kandern. Il commence très tôt à faire des expériences avec différents matériaux, tandis que la figure est toujours au centre de son attention - tout comme l'existence humaine avec ses principaux thèmes que sont la naissance, la souffrance et la mort. En 1959, il crée la figure à tubes, récurrente dans son œuvre: des silhouettes formées à partir de tubes de couleur usagés et qui sont placées dans un contexte artistique. Cet entremêlement d'objets quotidiens et d'objets d'art, la recherche de matériel et de figuration marquent son œuvre; l'exposition permet d'en avoir une bonne vue d'ensemble.


du 19 juillet au 25 novembre  2018

Guido Kucznierz | Voré

Né à Breslau en 1944, Guido Kucznierz vit à Karlsruhe où il a entre autres étudié auprès du sculpteur Wilhelm Loth. Ses dessins montrent des formes riches et complexes dans lesquelles le spectateur est amené à se perdre, pleines de fantaisie et de mystères, quelquefois sur du grand format, quelquefois sur du petit format, en filigrane - une diversité des formes qu'on retrouve également dans ses sculptures.

Né à Karlsruhe en 1951, Voré vit désormais à Ettlingen et a étudié la sculpture à l'Académie des beaux-arts de Karlsruhe. Ses sculptures sont le plus souvent en grès clair de Bamberg et nous rappellent des parties du corps, fragments d'une existence inexpliquée. Elles sont souvent intégrées à des installations et complétées par des dessins et des collages.


du 6 décembre 2018 au 24 mars 2019

Heinz Pelz | Roland Spieth

Né à Ludwigsburg en 1959, Heinz Pelz a étudié à l' Académie des beaux-arts de Karlsruhe où il était co-fondateur du groupe Kriegfried. Ses œuvres abstraites - sur papier, sur aluminium ou sur toile, sous utilisation d'aquarelle, de peinture à l'huile, de laque ou de chiffons, ne sont pas faciles d'accès. Elles ressemblent davantage à des empreintes ou à des surfaces scintillantes de l'incertain dans lesquelles le regard se perd.

Né à Boxberg/Pays de Bade en 1963, Roland Spieth a étudié à l'Académie des beaux-arts de Karlsruhe. Ses oeuvres se situent toujours à mi-chemin entre la figuration et l'abstraction. Elles ne se restreignent à aucun courant, et leurs titres tels que Paysage, Équilibre, Dissimulation font du spectateur une personne à la recherche devant laquelle s'ouvrent soudain de nouveaux horizons.

Les deux artistes vivent à Karlsruhe.


Pierre Alechinsky
Karel Appel
Horst Antes
Walter Becker
Jürgen Brodwolf
Constant
Corneille
Simone Demandt
Lothar Fischer
Günther Förg
Rupprecht Geiger
Karl Otto Götz
HAP Grieshaber
Thomas Grochowiak
Johannes Grützke
Gretel Haas-Gerber
Heiko Herrmann
K.H. Hödicke
Karl Hofer
Karl Hubbuch
Jörg Immendorff
Jacqueline de Jong
Asger Jorn
Paul Kleinschmidt
Gustav Kluge
Bernd Koberling
Dieter Krieg
Markus Lüpertz
Wolfgang Mattheuer
Helmut Middendorf
Heino Naujoks
Georg Karl Pfahler
Heimrad Prem
Arno Rink
Hans Scheib
Willi Sitte
Emil Schumacher
K.R.H. Sonderborg
Volker Stelzmann
Walter Stöhrer
Donna Stolz
Helmut Sturm
Theodor Werner
Lambert Maria Wintersberger
H.P. Zimmer
u.v.a.